Test de l’Osmo Pocket de DJI

Présentation

DJI est déjà leader mondial du drone de loisir. Mais la marque ne s’arrête pas là se positionne également sur le marché de la caméra portable.

La gamme Osmo s’est enrichie d’un nouveau produit : l’Osmo Pocket. Il s’agit d’une camera 4K stabilisée mécaniquement ultra-portable de seulement 116g, au prix compétitif de 360€. Fort de son expérience DJI propose également des modes de prise de vue intelligents. Que vaut réellement ce produit si prometteur ?

Prise en main

Tout d’abord il faut avouer que le format est extrêmement séduisant. À peine le produit en main la magie opère. Il se glisse parfaitement au creux de la paume et se manipule sans aucun problème. Malgré son poids plume, ses matériaux inspirent confiance et le savoir faire de DJI rayonne.

Malgré la solidité des matériaux le produit reste relativement fragile. Le système de stabilisation en est la cause. Nous apprécions la livraison d’un boitier très bien pensé avec la caméra. Il permet de la glisser dans la poche sans craindre de l’abîmer. Notons que la caméra n’est pas étanche. Un boîtier waterproof existe pour l’Osmo Pocket, mais l’Osmo Action est également une bonne alternative si la résistance est un critère primordial. 

Osmo Pocket dans son boitier fourni

Une fois le bouton d’allumage pressé, la nacelle s’active et vient se positionner à l’horizontale vers l’avant. À partir de ce moment vous pouvez bouger, le capteur photo vidéo restera stable.

Un écran est positionné sur le manche, il permet d’une part de garder un oeil sur le cadrage mais également de naviguer dans les menus et de changer de mode.
Dommage que son format ne soit pas le même que celui des prises de vues. DJI corrige cela en nous offrant la possibilité de choisir entre un affichage plein écran ou un affichage complet du média en cours.

Affichage complet et affichage plein écran

Les réglages sont accessibles et la navigation intuitive. Balayez l’écran vers le bas pour les atteindre et personnaliser ce qu’il vous plait. Il est possible d’utiliser les paramètres automatiques, définis par défaut. Les plus connaisseurs seront tout de même ravis d’avoir accès à des réglages plus précis (balance des blancs, exposition, etc.). Par contre, il est impossible de régler l’ouverture.

Différents modes

Glissez votre doigt vers la droite et choisissez votre mode de prise de vue.

Votre Osmo vous propose 5 modes : Photo, Vidéo, Ralenti, Timelapse et Panorama.

Commençons par la photo, la mini-caméra sait prendre de belles photos. Les amoureux de retouches seront comblés car il est possible de les enregistrer en .DNG.

Photo prise par l'Osmo Pocket (sans retouche)

Notons tout de même quelques défauts notamment pour les détails les plus précis.

Concernant la vidéo, DJI ne déçoit pas. Elles sont bluffantes. La stabilité est au rendez-vous. La caméra gère assez bien les contre-jours et les changements de luminosité. Le rendu est très fluide et présente un aspect cinématographique.
Le son est bon mais un mouvement de la main mal placé peut rapidement s’entendre, voire être très désagréable. Attention à ne pas trop changer ses doigts de position lors des prises.

Vous pouvez tenir votre Osmo Pocket en marchant ou en courant, le rendu restera fluide.

Le mode ralenti n’est disponible qu’en 1080p. Il permet d’obtenir de jolis ralentis x4.

Les timelapses sont très impressionnants. Au-delà du timelapse classique que peut prendre un téléphone ou un appareil photo, il est possible de configurer des points d’intérêts. Votre Osmo Pocket passera alors automatiquement par ces points. La caméra peut alors être posée sur la table d’un café et balayer la rue en timelapse de façon très fluide.
Notons tout de même certains problèmes occasionnels compromettant la fluidité, comme ci-dessous :

Le mode s’offre également une fonction timelapse en mouvement qui permet par exemple de réaliser un timelapse en marchant.

Le mode panorama a, lui, 2 fonctions : 180° et 3×3. Le premier prend 4 photos à l’horizontale puis les assemble en une image.

Panorama 180°

Le second prend une grille de 9 photos puis les assemble pour donner un effet ultra grand angle.

Panorama 3×3

Chacun de ces modes est très bien conçu. Ils peuvent en plus, pour certains, bénéficier de la fonctionnalités ActiveTrack. L’objet sélectionné sur l’écran est alors automatiquement suivi par la caméra.

L’Osmo Pocket a déjà beaucoup de chose pour elle. Et pourtant nous ne vous avons pas encore parlé de son application dédiée.

L’application Mimo

L’Osmo Pocket est autonome, mais greffez lui son application Mimo et elle s’ouvrira. Fini le petit écran placé sur le manche. Voyez les choses en grand.

La connexion se fait en branchant un smartphone directement sur la camera.

Osmo Pocket branché sur un iPhone XR

Si votre téléphone n’est ni équipé d’un port USB-C, ni d’un port Lightning il vous faudra malheureusement un adaptateur.

Une connexion sans fil est possible, mais nécessite l’achat d’un module supplémentaire.

Une fois branché, l’accès aux réglages est encore plus facile. Le passage d’un mode à l’autre encore plus rapide. Un joystick apparaît et permet de bouger la nacelle.

Le mode Story fait son apparition. Il permet de réaliser très rapidement de courtes vidéos avec un format pré-enregistré. Nous ne sommes pas spécialement fans de cette fonctionnalité. Mais il faut avouer qu’elle peut s’avérer très pratique pour avoir rapidement un joli rendu, prêt à être posté sur les réseaux sociaux. Notons l’absence de lien direct avec ces derniers. Impossible donc d’être en direct et de filmer avec l’Osmo Pocket.

En somme, l’Osmo fait tout ce qu’elle fait sans smartphone mais en mieux et plus rapidement.

Accessoires

De nombreux accessoires sont disponibles pour l’Osmo Pocket : fixation, caisson d’étanchéité, prise jack, module sans fil, etc. Dommage que certains d’entre eux ne soient pas inclus, notamment le module sans fil.

Conclusion

La caméra tient ses promesses. La qualité d’image est très bonne, la stabilisation bluffante et nous apprécions les options supplémentaires (ActiveTrack, Timelapse, etc.).
Pour autant, nous pouvons regretter l’obligation d’achat pour certaines fonctionnalités, comme la connexion sans fil. Rappelons également que l’Osmo Pocket ne peut être utilisée dans des conditions trop extrêmes (sports violents, zones aquatiques, etc.) dû à sa fragilité.

Si vous cherchez une caméra pour filmer les moments de votre vie, vacances, anniversaire, ou tout autre futur souvenir, l’Osmo Pocket est parfaite. En revanche si vous recherchez une caméra pour filmer vos exploits sportifs, nous vous conseillons de vous orienter vers une caméra plus taillée pour l’action. Comme l’Osmo Action ou une GoPro.

Si le produit vous intéresse, vous pouvez le retrouver ici !

Envoyez-nous votre demande, nous y répondrons le plus rapidement possible !