fbpx

Test du Tello de DJI

Découvrez le test Kick Store du Tello, le mini-drone by DJI !

Le drone pour tous

Qui n’a jamais entendu que les drones c’était trop cher, trop compliqué ? Certainement pas nous, c’est une des priorités de Kick Store de simplifier l’accès aux technologies telles que celle des drones. C’est dans cet esprit de simplicité que DJI a créé le Tello, un mini-drone à 110 euros. Le drone inclut une batterie, 8 hélices et 4 protections d’hélices et fonctionne avec l’application Tello qui lui est dédiée en permettant l’appairage par Wi-Fi.

Un pilotage intuitif

Le parti pris de DJI est la simplicité. Parfaite pour les débutants, l’application est extrêmement intuitive et permet de piloter le drone. Une télécommande existe, au prix de 90 euros, mais ce n’est pas réellement une nécessité pour commencer, vu le prix et la qualité de l’application. La stabilisation du drone est correcte et en cas de bourrasque il compense plutôt bien. La gestion de la hauteur est satisfaisante, mais il peut parfois changer légèrement d’altitude  de manière aléatoire ! Les commandes du Tello sont classiques pour un appareil piloté avec un smartphone : l’interface affiche deux joysticks virtuels pour le pilotage. En haut à gauche, on retrouve le bouton de décollage automatique (on peut toujours faire décoller le drone manuellement en rapprochant les 2 joysticks vers le centre).

Des fonctions automatiques sont également disponibles en cliquant sur le bouton « Modes de vol ».

On y retrouve de nombreuses fonctionnalités bien pratiques :

 

Lance et vole : Les moteurs sont activés lentement et le Tello détecte le moment où on le lance. Les moteurs tournent alors bien plus vite et le vol stationnaire est enclenché.

Cercle : Le Tello vole en cercle et pointe vers l’intérieur du cercle.

Flip 8D : Affiche un rectangle à l’écran. Faire glisser le doigt initie des flips automatisés dans 8 directions différentes. 
Grand Angle : Enregistre une vidéo tout en reculant et prenant de la hauteur.

 
360 : Enregistre une vidéo en tournant sur place.


Mode Rebond
 : Fait monter et descendre successivement le drone.

Un bouton réglages est également présent et permet de modifier la vitesse de vol, les paramètres de connexion, la qualité de la photo, d’activer le mode VR, etc.

Ce mode VR permet de piloter le Tello en immersion et est compatible avec tous les casques de réalité virtuelle pour smartphone disponibles sur le marché. On peut néanmoins regretter une certaine latence qui peut dégrader l’expérience et un léger manque de profondeur d’image. 


Pour compléter l’apanage de boutons, on retrouve l’accès à la galerie des photos et vidéos prises, le switch entre photo et vidéo, ainsi que le bouton d’enregistrement.

Des photos de qualité

Sur ce petit drone, et son petit prix, les photos et vidéos sont assez inégales. Là où les photos sont bonnes, les vidéos sont plus décevantes. Les photos sont capturées en JPEG avec la caméra de 5 MPX dans une résolution de 2592 x 1936 pixels. Par rapport aux autres mini-drones au même prix, la qualité photo du Tello est bien meilleureLes vidéos, elles, sont enregistrées en 720p à 30 images/seconde et en H.264. La pixellisation survient malheureusement rapidement lors des déplacements et rend la qualité insuffisante pour une utilisation normale. Concrètement, cela dépend des conditions et du sujet filmé, mais de grands panoramas seront plutôt complexes à capturer. Cela s’explique par un mécanisme étonnant prévu par DJI, l’absence de port SD sur le drone ! En effet, les photos et vidéos sont enregistrées directement sur le téléphone. Si ça ne pose aucun problème pour les photos, et que c’est même pratique, il est probable que ce mécanisme soit en partie responsable de la pixellisation des vidéos. Étonnant de la part du leader mondial du drone !

Photo (sans retouche) prise par le Tello

Un drone autonome !

DJI annonce une autonomie de 13 minutes, ce qui est très bon par rapport aux autres drones du même type. Lors de nos tests nous avons en effet constaté une autonomie supérieure à 10 minutes lors de nos essais. La batterie s’insère et se retire très facilement du drone tout en restant bien fixée en vol et même en cas de choc. La batterie peut être rechargée directement depuis le drone avec un câble micro-usb. Point de vigilance, la batterie met près d’une heure à se recharger.
Pour cette raison, nous conseillons fortement l’acquisition du dock de recharge pouvant accueillir et recharger jusqu’à 3 batteries en même temps. Nous proposerons très bientôt le Battery Boost Pack comprenant le drone, 8 hélices, 4 protections d’hélices, le dock de recharge et 3 batteries, le tout pour 175 euros !

Si le produit vous intéresse, vous pouvez le commander ici !

Envoyez-nous votre demande, nous y répondrons le plus rapidement possible !